DANS LA BRUME

Sur les boulevards une jeune femme
Vend son esprit et son âme.
Elle donne son corps dans le noir
Pour de l’amour illusoire.
Juste de l’amour buvard.
Dans son sac, il y a toute sa vie
En vrac la détresse aussi.

Comme un bateau dans la brume
Sans savoir où elle va
Elle avance sur le bitume.
Sans savoir où elle va
Lentement sur le bitume
Désespérée elle avance.

Tous ces hommes qui la salissent
Au plus profond de sa chair
Ne savent pas qu’ils la meurtrissent.
Madame on l’appelait hier.
Aujourd’hui devenue une chose
Entre les mains masculines
Qui tous les jours l’assassinent.

Son âme n’est faite que de larmes
Ses songes froids comme l’hiver
Ses espoirs devenus poussière.
Tout est gris dans le vacarme
De cette vie sur les trottoirs.
Triste regard couleur océan
Qu’est devenu son visage d’enfant.

Comme un bateau dans la brume
Elle avance sur le bitume
Qu’est devenue sa liberté
L’époque où elle voulait voler ?
Comme un bateau dans la brume
Ecoute la corne de brume
Son chant guidera ses pas
Vers celui qui l’attendra.

Découvrez également mes autres textes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *